Théâtre/Humour

L'INGENU

du 17/01/2019 au 09/03/2019

PARIS 04

THEATRE DE L'ESSAION

PARTAGER

L'Ingénu de Voltaire présente avec un humour incisif et jubilatoire une satire actuelle des abus des pouvoirs politiques et religieux

Voyant son amour pour la belle Saint-Yves contrarié par un interdit religieux, l'Ingénu, révolté, gagne Versailles pour obtenir dispense auprès du roi Louis XIV. Il se retrouve alors confronté à la corruption des puissants, à l'arbitraire et à l'injustice.

Un jeune Indien d'Amérique débarque en Basse-Bretagne et fait tourner la tête à tout le canton. Et notamment celle de la belle Saint-Yves, dont il tombe éperdument amoureux. Mais bientôt, on s'indigne qu'il ne soit pas catholique ! 

Une initiation religieuse expresse et un baptême plus tard, il apprend qu'il ne peut épouser sa bien-aimée car elle a été sa marraine lors du sacrement. À partir de là, rien ne va plus : l'Ingénu gagne Versailles pour obtenir dispense auprès du roi Louis XIV et se retrouve confronté à la corruption des puissants, aux abus de pouvoirs et à l'injustice.

Auteur : Voltaire

Mise en scène :Jean-Christophe Barbaud

Distribution: Thomas Willaime

Durée : 70mn

Extraits de presse :

Un travail qui touche à la perfection. La verve caustique du philosophe des Lumières alliée au talent remarquable de Thomas Willaime et de Jean-Christophe Barbaud font de "L'Ingénu" un spectacle d'une rare qualité. Un excellent moment de théâtre à aller absolument applaudir- Froggy’sDelight 

 

Thomas Willaime prend l’attention et la lumière dès son entrée sur scène, et ne les relâche pas un instant. Une mimique, une posture, une intention, il est l’Ingénu, il est Mademoiselle de Kerkabon, il est le Bailli, il dialogue avec lui-même sur un rythme décoiffant et millimétré.Je n’ai qu’une vie – le 24 septembre 2017 

"Ce récit échevelé où s’entrecroisent les personnages, du héros à ses admiratrices, en passant par les puissants qui ne lui veulent pas du bien, est galvanisé par le comédien : une présence de tous les instants et un don de soi sans retenue à la prose malicieuse de Voltaire."Télérama

 

"Un immense bonheur d’entendre Voltaire

Par la bouche d’un acteur qui se libère

Des contraintes scéniques en rebondissant

Partout, sur tout, dans un jeu primesautier.

Une expression qui ne fait rien à moitié,

Tout en candeur et effets rafraîchissants."

BC Le rideau rouge