ZOLTAN DESPOND - VESSELIN STANEV le jeudi 10 juin 2021

ZOLTAN DESPOND - VESSELIN STANEV

jeudi 10 juin 2021, 20h00

BORDEAUX

THEATRE FEMINA

Trop tard
La séance est terminée !

INFORMATIONS

Ludwig van Beethoven - Sonate pour violoncelle n° 2 en sol mineur, opus 5

Robert Schumann - Adagio et Allegro op. 70

Pièces de fantaisie op. 73

Johannes Brahms - Sonate en fa majeur

Violoncelliste suisse né en 1992, Zoltan Despond a eu comme professeurs Pierre-Bernard Sudan (Fribourg), Marc Jaermann (Lausanne), Thomas Grossenbacher (Zürich) et Enrico Dindo (Pavia). Il commence le violoncelle à l’âge de dix ans. Cinq ans plus tard, la rencontre avec le violoncelliste Thomas Grossenbacher lui permet de découvrir sa passion encore cachée.

En janvier 2018 et après plus de quatre ans passés sous l’enseignement de Thomas Grossenbacher, il termine ses études à la haute école des arts de Zurich  avec un « master performance specialised soloist », après avoir obtenu un premier « master performance concert » en 2015 auprès du même professeur. Par la suite, il bénéficie des conseils et des cours mensuels du violoncelliste italien Enrico Dindo, à la « Pavia Cello Academy 2018 ». En parallèle, il participe à divers masterclasses auprès de Franz Helmerson, Antonio Meneses, Giovanni Sollima, Christophe Coin, Christian Proske, Martin Ostertag.

Son activité de concertiste l’amène à se produire dans des saisons et festivals en récitals, en soliste et en musicien de chambre à travers l’Europe. Sur scène, il côtoie des musiciens tels que Ilya Gringolts, Silvia Simionescu, Marko Milenkovi?, Claudius Herrmann, Tanja Sonc, Anahit Kurtikyan, Thomas Grossenbacher. Il est  renfort régulier au sein de l’orchestre symphonique de Lucerne.

Vesselin Stanev est né à Varna (Bulgarie). A l’âge de dix ans, il commence sa formation à l’école de musique de cette ville. A partir de 1983, il étudie auprès de Dmitri Bashkirov au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou où il obtient le diplôme de soliste en 1988. Il se rend ensuite à Paris pour étudier auprès d’Alexis Weissenberg ; de 1992 à 1995 il fréquente les classes supérieures du CNSM. A Londres, il trouve en Peter Feuchtwanger un mentor.Vesselin Stanev acquiert en très peu de temps une excellente réputation comme musicien ainsi qu’en témoignent les prix qu’il remporte au Concours Tchaïkovski de Moscou et au Concours Marguerite Long - Jacques Thibaud.Au fil de sa carrière musicale il est l’hôte de grandes salles concerts européennes comme le Wigmore Hall de Londres, l’Alte Oper de Francfort, le Gewandhaus de Leipzig et la salle Gaveau à Paris, mais il parcourt aussi les pays scandinaves, l’Europe du Sud-Est, la Russie et le Japon. Il collabore avec succès avec des chefs d’orchestre comme Paul Daniel, Alexander Lazarev, Hubert Soudant, David Zinman...  Il a enregistré six CD consacrés aux œuvres de Schumann, Brahms, Liszt, Chopin et Rachmaninov. Pour Sony Classical, il interprète des œuvres de jeunesse d’Alexandre Scriabine. Pour le label RCA suivent ensuite deux projets dédiés à la musique de Franz Liszt.

A PROPOS DE LA SALLE

Le théâtre FEMINA à Bordeaux depuis 1921

Créé en 1921, sa première vocation fut celle d'un théâtre et d'une salle de spectacle. Il a reçu à ce double titre, les plus grandes célébrités de l'époque.

Avec la montée cinématographique des années 30-40, il est rapidement devenu une des plus grande salle de cinéma de Bordeaux.
Fait particulier pour cette salle : alors que dans les années 75 ses congénères se morcellent en complexes cinématographique, le FEMINA reste identique à lui-même.
À cette même époque, de nouveaux aménagements mettent au goût du jour sa façade et son hall d'accueil. La salle de 1200 places peinte dans les tons crème et or, scandée de pilastres à chapiteaux dorés encadrant de grands panneaux à fond vert, est rénovée scrupuleusement dans le respect de l'oeuvre de J. ARTUS. Les fauteuils sont restaurés et habillés d'un nouveau velours rouge.

Au plafond, G. LAREE avait représenté sur la coupole l'apothéose de Pierrot, de la danse et de la musique moderne sur un fond où s'estompe le théâtre FEMINA lui-même. TUFFET avait réalisé les sculptures.
Avec son mélange de styles dosant adroitement le LOUIS XVI et les réminiscences de l'Art Nouveau, le FEMINA reste encore l'un des derniers exemples fastueux de décor éclectique.

Temple du Cinéma pendant plus d'un demi-siècle, l'année 1977 voit la concrétisation d'un accord avec la Mairie de Bordeaux. Grâce à cette union, l'extension de la scène, des loges et de la fosse d'orchestre devint possible et permit à cette élégante et confortable salle de revenir à ses premières amours.

Le Théâtre, l'Opérette, la Comédie, la Danse, la Musique et la Variété bénéficient avec le théâtre FEMINA fort bien situé au coeur de la ville, d'un lieu d'expression convivial et chaleureux où se confonde harmonieusement l'âme de la salle et la magie du spectacle pour la plus grande satisfaction du public.

Jean-Pierre GIL