TOTO ST

jeudi 10 octobre 2019, 20h30

ST PAUL EN JAREZ

LE FAMILY

PARTAGER
Catégorie unique
LIBRE Normal 16,80 €
Etudiant 13,80 €
Jeune / - de 18 ans 13,80 €
Chômeurs 13,80 €
Vous ne pouvez souscrire à l'assurance annulation que pour 4 billets maximum.
Vous avez dépassé le montant maximum pour souscrire à l'assurance annulation.
Achetez en toute sérénité.
Assurez vous en cas d'impossibilité de vous rendre à cet événement.
Je souscris à l'assurance annulation pour mes billets, dont la prise d'effet est immédiate (débit du montant de l'assurance avec la commande de mes billets).
Voir les conditions générales de l'assurance
Nb de billets : 0
Total : 0
Souscrire à l'assurance :

INFORMATIONS

RHINO JAZZ(s) Festival du 27 septembre au 20 octobre

 

L’IRRÉSISTIBLE GROOVE DE L’AFRO-JAZZ

Présenté l’an dernier en solo lors d’un concert acoustique joué à guichet fermé devant un public conquis par sa voix lumineuse et sa maestria guitaristique, le très charismatique Tomas Serpiao – alias Toto St – a suscité l’envie de le revoir mais cette fois entouré d’un groupe électrique, pour mesurer pleinement l’attrait que procure sa musique. Un mix de jazz et de rythmes afros, teinté de R&B et de soul funky, mais qui s’appuie sur le kilapanga et le kiramba qui sont les bases traditionnelles de son pays d’origine l’Angola, dont il est un brillant ambassadeur. Né à Luanda, ce prodige autodidacte sait vraiment tout faire depuis qu’il a écrit ses premières chansons à seulement huit ans et démarré la scène à quatorze.

Chanteur, compositeur, guitariste et producteur, mentor de la version angolaise de The Voice, le précoce Toto St affiche déjà plus de vingt ans de carrière et a été nominé cinq fois aux Angola Music Awards. Sa polyvalence, sa générosité et son dévouement passionnel expliquent l’engouement qu’il suscite. Notamment lorsqu’il se produit sur une scène où il apparaît comme un redoutable showman avec un son très pop et un groove imparable, à l’instar d’un Keziah Jones avec lequel il a travaillé.

Pour ce concert exceptionnel mêlant titres phares de son album « Filho da Luz» et ceux de son nouvel opus « Nga Sakidila » (Merci, en angolais) qui sort cet automne, Toto sera solidement entouré de musiciens lyonnais qui ne nous sont pas inconnus puisqu’on retrouve la rythmique incandescente de Supergombo (avec Etienne Kermac à la basse, Riad Klai à la guitare électrique, et le batteur-percussionniste d’origine burkinabé Wendlavim Zabsonre) mais aussi le grand pianiste brésilien Ewerton Oliveira habitué à se produire entre autres avec son compatriote Zaza Desiderio. Une dream team de choc pour faire étinceler l’afro-jazz du séduisant Toto.