TANGO PASION

mardi 12 mars 2019, 20h00

MONTELIMAR

PALAIS DES CONGRES C.AZNAVOUR

PARTAGER
Trop tard...
La séance n'est plus réservable !
Vérifiez si votre artiste repasse dans les parages en utilisant notre moteur de recherche.

INFORMATIONS

P. Marques, P. Dias, (Producteurs)
Mel Howard (Idée originale)
Gabriel Merlino (Direction musicale)
Graciela Garcia & Marcelo Barnadaz (Direction artistique)
Vanins Sol Tagini (chant)


En 1982, bien après leur triomphe à Broadway avec Hector Orezzoli et Claudio Segovia du légendaire « Tango Argentino », le producteur Mel Howard et José Libertella (co-directeur avec Luis Stazo du Orchestra Sexteto Mayor) décidèrent de créer un tout nouveau spectacle de tango, totalement novateur et différent qui sera bien plus qu’un spectacle de variété.

Accompagnés par le chorégraphe Hector Zaraspe et le peintre Ricardo Carpani, Mel Howard et José Libertella passèrent de longs mois à Buenos Aires à imaginer un spectacle qui réunirait différentes histoires de tango. Ils réunirent un casting de fabuleux danseurs représentant un large éventail de la société argentine. Ainsi, Tango Pasión naquit dans un modeste théâtre de Miami en Floride, avant d’être joué à Broadway… puis de faire le tour du monde.

La saga Tango Pasión a fait connaître ce courant musical dans de nombreux pays grâce à des tournées en Amérique du Nord et du Sud, en Europe (France, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Allemagne, Finlande et autres pays nordiques, Portugal, Hollande, Autriche…), au Moyen-Orient, en Turquie et même en Libye. Tango Pasión reçut un accueil triomphal au Théâtre du Kremlin en Russie, ainsi qu’en Asie (Japon, Singapour, Macao, Hong Kong,…) et en Australie. Tango Pasión fut également le premier spectacle de tango de Broadway à séduire la Chine. La compagnie fut par la suite réinvitée de nombreuses fois à venir jouer différentes versions du spectacle dans ces différents pays.

La compagnie a par ailleurs atteint un sommet lorsqu’elle a donné Tango Pasión devant un auditoire de 25 000 spectateurs au Stade Louis II de Monaco, en l’honneur du 700e anniversaire de la dynastie des Grimaldi.