ROSAS

mardi 12 mars 2019, 19h30

PARIS 09

PALAIS GARNIER

PARTAGER
Trop tard...
La séance n'est plus réservable !
Vérifiez si votre artiste repasse dans les parages en utilisant notre moteur de recherche.

INFORMATIONS

COMPAGNIE ROSAS
Compagnie invitée - Anne Teresa De Keersmaeker

 
Les Six concertos brandebourgeois

Musique 
Johann Sebastian Bach
Brandenburg Concertos, BWV 1046-1051 

Chorégraphie Anne Teresa De Keersmaeker
Scénographie Jan Versweyveld
Lumières Jan Versweyveld
Costumes An D’Huys 
Dramaturgie Jan Vandenhouwe 
Direction musicale Amandine Beyer

Rosas & B’Rock Orchestra 



Lorsque, en 1980, Anne Teresa De Keersmaeker travaille à Violin Phase à New York, une seule musique autre que celle de Steve Reich est diffusée dans le studio : les Concertos brandebourgeois de Bach. Trente cinq ans plus tard, la chorégraphe poursuit son travail avec cette oeuvre. « Pour moi, la musique de Bach porte en elle comme nulle autre le mouvement, la danse, et parvient à associer l’abstraction extrême avec une dimension concrète, physique et même transcendante, peut-être précisément pour cette raison. » Habituée de la scène du Palais Garnier, Anne Teresa De Keersmaeker est invitée cette saison avec sa compagnie Rosas, dévoilant une écriture chorégraphique clairement codifiée qui donne à voir ces chefs d’oeuvre de Bach. 


le tarif PRESTIGE correspond au tarif OPTIMA de l'Opéra de Paris.

A PROPOS DE LA SALLE

 "Le Palais Garnier, temple de l'opéra et de la danse, vous séduira par la richesse de son architecture et le foisonnement de sa décoration intérieure. Construit par Charles Garnier à la fin du XIXe siècle, le Palais Garnier est un chef d'œuvre architectural connu dans le monde entier. "

Ce palais de marbre et d'or déroule les fastes de son grand escalier et de ses divers foyers, abondamment décorés de peintures et de sculptures, qui en font à la fois un théâtre et un musée. Dans la magnifique salle de spectacle rouge et or, le plafond, peint par Marc Chagall en 1964, évoque, entre autres, quelques grands opéras et ballets du répertoire. Située dans le Pavillon de l'Empereur, la Bibliothèque-Musée (Bibliothèque Nationale de France) conserve dans ses riches collections les témoignages de l'histoire de l'Opéra de Paris, depuis la création de l'Académie royale de Musique par Louis XIV en 1669.

C'est Napoléon III qui prit la décision de faire construire cette treizième salle d'opéra parisienne et c'est à Charles Garnier, jeune architecte que fut confiée la construction : Elle débuta en 1860 et finit en 1875. L'Opéra Garnier, bâtiment fait de marbre et d'or ne peut laisser indifférent. Du bout de l'avenue de l'Opéra, imposant et majestueux, l'Opéra Garnier impressionne. A l'intérieur, un immense escalier mène aux différents niveaux et de part et d'autre, un foisonnement de peintures et de sculptures, avec notamment le plafond peint par Chagall illuminent la salle de spectacle, rouge et or. 

Dans ce somptueux écrin, opéras et ballets de productions internationales trouvent toute leur majesté et engendrent la magie.