MICHELE BERNIER en spectacle - Réserver place et billets.

MICHELE BERNIER

mardi 30 mars 2021, 20h30

PAU

LE ZENITH

PARTAGER
Catégorie 1
GRADINS Normal 50,00 €
PARTERRE Normal 50,00 €
Catégorie 2
GRADINS Normal 41,00 €
Vous ne pouvez souscrire à l'assurance annulation que pour 4 billets maximum.
Vous avez dépassé le montant maximum pour souscrire à l'assurance annulation.
Achetez en toute sérénité.
Assurez vous en cas d'impossibilité de vous rendre à cet événement.
Je souscris à l'assurance annulation pour mes billets, dont la prise d'effet est immédiate (débit du montant de l'assurance avec la commande de mes billets).
Voir les conditions générales de l'assurance
Nb de billets : 0
Total : 0
Souscrire à l'assurance :

INFORMATIONS

MICHÈLE BERNIER - VIVE DEMAIN!

 Une écriture de Marie Pascale Osterrieth et Michèle Bernier

Une mise en scène de Marie Pascale Osterrieth

 Avec : Michèle Bernier

 Décors et images : Pierre-François Limbosch

Costumes : Charlotte David

Lumières : Laurent Castaingt

Musique : Jacques Davidovici

Assistante mise en scène : Hélène Chrysochoos

 INFOS

Durée du spectacle : 1h40

Mention producteur : Richard Caillat – Arts Live Entertainment et Charlice

 « Le premier qui me dit que c’était mieux avant, je lui fais laver son linge à la brosse à chiendent sur la planche à laver, à genoux dans le baquet, les mains dans l’eau glacée du lavoir, par moins dix degrés dehors, et sans gants Mappa, ça n’existait pas ! »

 Mieux vaut rire des « C’était mieux avant », ou « Au moins quand j’étais jeune » ou « Pour nos enfants, ça va être terrible ! » que de se laisser entraîner par la morosité ambiante, parce que de toute façon la seule chose qui importe, c’est le futur. C’est lui que nous allons vivre. C’est lui qui va nous surprendre. Donc « Vive demain ! »

 Après le succès des spectacles « Le Démon de midi », « Et pas une ride !», « Je préfère qu’on reste amis » et « Folle Amanda » Michèle Bernier revient seule en scène avec un nouveau spectacle encore plus visuel et musical, mis en scène et co-écrit par sa complice Marie Pascale Osterrieth.

 Crédit photo : Pascalito