LE FILS

mercredi 21 novembre 2018, 20h30

PARIS

COMEDIE DES CHAMPS ELYSEES

Tarifs CE

Des tarifs réservés au Comités d'Entreprise sont disponibles pour ce spectacle.

Connectez-vous avec les identifiants fournis par votre Comité d'Entreprise pour en profiter !
Si vous n'en disposez pas, parlez-leur de Box.fr

PARTAGER
Catégorie 1
CORBEILLE Normal 58,00 €
ORCHESTRE Normal 58,00 €
Catégorie 2
BALCON Normal 47,00 €
CORBEILLE Normal 47,00 €
CORBEILLE COUR Normal 47,00 €
CORBEILLE JARDIN Normal 47,00 €
ORCHESTRE Normal 47,00 €
Catégorie 3
BALCON Normal 36,00 €
CORBEILLE COUR Normal 36,00 €
CORBEILLE JARDIN Normal 36,00 €
ORCHESTRE Normal 36,00 €
Catégorie 4
BALCON Normal 22,00 €
CORBEILLE Normal 22,00 €
CORBEILLE COUR Normal 22,00 €
BALCON COTE COUR Normal 22,00 €
CORBEILLE JARDIN Normal 22,00 €
BALCON COTE JARDIN Normal 22,00 €
Vous ne pouvez souscrire à l'assurance annulation que pour 4 billets maximum.
Vous avez dépassé le montant maximum pour souscrire à l'assurance annulation.
Achetez en toute sérénité.
Assurez vous en cas d'impossibilité de vous rendre à cet événement.
Je souscris à l'assurance annulation pour mes billets, dont la prise d'effet est immédiate (débit du montant de l'assurance avec la commande de mes billets).
Voir les conditions générales de l'assurance
Nb de billets : 0
Total : 0
Souscrire à l'assurance :

INFORMATIONS

LE FILS

Texte de Florian ZELLER
Mise en scène Ladislas CHOLLAT
Avec Stéphane FREISS, Florence DAREL, Elodie NAVARRE, Rod PARADOT, Raphael MAGNABOSCO, Daniel SAN PEDRO


Nicolas a dix-sept ans et semble avoir du mal à vivre. Il n'est plus cet enfant lumineux qui souriait tout le temps. Que lui est-il arrivé ? Et pourquoi ne va-t-il plus en cours ? Dépassée par les événements, sa mère ne sait plus quoi faire, et Nicolas demande à vivre chez son père. Ce dernier va tout faire pour tenter de le sauver et lui redonner le goût de vivre.

A PROPOS DE LA SALLE

Le grand bâtiment de marbre blanc qui abrite notamment la Comédie et le Studio des Champs- Élysées est l’un des édifices les plus novateurs du XXème siècle. L’ensemble imaginé par les frères Perret en 1913 est sublimé par les décors signés Antoine Bourdelle, Kerr-Xavier Roussel, Lalique et l’impressionniste Edouard Vuillard. Léon Poirier inaugure la salle en 1913. De nombreux metteurs en scène se succédèrent ainsi à la tête du théâtre, contribuant chacun à la révélation d'artistes célèbres et à la présentation de pièces unanimement saluées par la critique.

En 1919, Jacques HÉBERTOT s'y installe. Il révèle notamment Michel SIMON et Marcel HERRAND. En 1922 débute l'ère JOUVET , marquée par la naissance du Studio (installé dans une ancienne galerie de peinture) et de nombreuses mises en scène. En avril 1934, Jean COCTEAU présente à la comédie "La Machine infernale" et signe ainsi l'ultime grand succès de la Comédie sous la direction de Louis JOUVET.

Les années d'après guerre seront notamment marquées par la direction de Claude SAINVAL et Roland PIETRI qui proposeront une programmation théâtrale, comprenant notamment de nombreuses pièces de Jean ANOUILH, et complétée par des récitals (les Frères Jacques).

La relève est assurée en 1977 à la tête du théâtre par Guy DESCAUX. Les artistes les plus illustres défilent au gré des saisons sur les planches de la Comédie : Francis PERRIN, Jean-Claude BRIALY, Maria PACÔME, Jean LEBEBVRE, Lambert WILSON, Robert HIRSCH... A partir de 1992, Jacqueline CORMIER prend la tête du théâtre en créant notamment "L'Aide-mémoire" de Jean-Claude CARRIERE et un des plus beaux succès théâtral de tous les temps "Art" de Yasmina REZA (2Molières en 1995). Michel Fagadau, lui succède en 1994.

Parmi ses nombreuses mises en scène, on compte notamment "Colombe" de Jean ANOUILH (Molière 1996). Il accueille aussi de grands artistes comme Philippe NOIRET (2002) ou Michel PICCOLI (2004).

En grand spécialiste du théâtre anglo-saxon, il va adapter et mettre en scène de nombreuses oeuvres de ce répertoire. C'est aussi sous l'impulsion de Michel FAGADAU que la Comédie programme un deuxième spectacle à 19h. On notera, entre autres, le succès de Jean PIAT dans « Impromptu » d'après l'oeuvre de Sacha GUITRY.