LA CONVERSATION

mercredi 17 octobre 2018, 19h00

PARIS 10

THEATRE DU GYMNASE

Tarifs CE

Des tarifs réservés au Comités d'Entreprise sont disponibles pour ce spectacle.

Connectez-vous avec les identifiants fournis par votre Comité d'Entreprise pour en profiter !
Si vous n'en disposez pas, parlez-leur de Box.fr

PARTAGER
Indisponible
Cet événement est indisponible.
Il n'est plus possible de réserver.

INFORMATIONS

Adaptation du livre de Jean D’Ormesson

Mise en scène : Alain Sachs

Avec : Aurélien Wiik et Alain Pochet

Napoléon n’est le fils que de ses propres œuvres. 
Il s’engendre lui-même. Il est un mythe vivant, une légende qui se crée, un dieu en train de surgir. 
Il est cette chose si rare à la source de toute grandeur : une ambition au moment même où elle se change en histoire, un rêve sur le point de devenir réalité.
 
Jean d’Ormesson, à travers une soirée improvisée et imaginaire en décembre 1803 entre Bonaparte et son fidèle deuxième consul Cambacérès, a tenté de saisir l’instant où Napoléon, adulé par les Français qu’il a tiré de l’abîme, décide de devenir Empereur !
 
Un coup de folie, un pari fou et apparemment impossible sur l’avenir de notre pays. Il est vrai que depuis on en a vu d’autres…
Une soirée instructive, ludique et mutine à l’image de cet auteur que nous avons tant aimé.

A PROPOS DE LA SALLE

Le Théâtre du Gymnase fut construit en 1820 à l'emplacement du cimetière Notre-Dame et Bonne-Nouvelle. En 1824, le théâtre change de nom : il se nomme Théâtre Madame, et en 1830 Gymnase dramatique.

Orienté au départ vers le genre "honnête", prônant les vertus bourgeoises de l'époque, le théâtre du Gymnase se plaît par la suite à présenter un répertoire audacieux, privilégiant les pièces à scandales. Balzac, Emile Augier, Georges Sand... Bernstein en 1881, de grands noms pour de grandes pièces. 

En 1962, Marie Bell prend la direction du Théâtre du Gymnase ; ce sera l'occasion pour Josiane Balasko, Michel Boujenah, Richard Berry, Michel Bouquet, Jacques Weber d'arpenter et marquer la scène du Théâtre du Gymnase Marie Bell.