LA BANDE A BONNOT CHANTE BORIS VIAN

samedi 9 mars 2019, 20h30

NICE

THEATRE LA SEMEUSE

PARTAGER
Trop tard...
La séance n'est plus réservable !
Vérifiez si votre artiste repasse dans les parages en utilisant notre moteur de recherche.

INFORMATIONS

Bienvenue au cabaret des Enfers ! Les membres de la terrible bande anarchiste du début du XXe siècle se voient confier les préparatifs de la célébration du 60e anniversaire de la disparition d’un certain Boris Vian. Il n’est pas question de décevoir les invités, car « chez Satan, c’est épatant ». La bande à Bonnot s’active pour interpréter, avec une panoplie d’instruments, les plus grands « tubes » de celui qui se faisait aussi appeler Vernon Sullivan ou Bison Ravi. C’est également un prétexte pour se retrouver et causer à bâtons rompus de l’actualité politique de ce début de XXIe siècle.  Du tango des joyeux bouchers à On est pas là pour se faire engueuler, en passant par J’suis snob, Fais-moi mal Johnny, Le déserteur ou La complainte de Bonnot, le répertoire de Boris Vian est mis à l’honneur par quatre « lascars » au destin sulfureux et au caractère trempé dans l’acier. Humour noir et ironie salvatrice sont au programme de cet « anniversaire Vian » pas comme les autres. 

Le mot du metteur en scène :
En 1955, mon grand-père Henri-François Rey écrivait avec Boris Vian La Bande à Bonnot une pièce de théâtre musicale. Le spectacle fut censuré parce qu’il réhabilitait sur un ton satirique les aventures de Jules Bonnot et de ses compagnons. En m’inspirant de cette œuvre, j’ai privilégié une écriture plateau plus en phase avec les questionnements de notre temps.
 
Écriture collective librement inspirée de La bande à Bonnot de Henri-François Rey
Mise en scène : Frédéric Rey
Avec : Isabelle Tosi | Plume | Stéphane Bébert | Florent Bonetto
Visuel : Florian Levy
Avec l'aimable autorisation de la Cohérie Boris Vian