JEAN REMI CHAIZE

samedi 17 mars 2018, 20h30

BORDEAUX

THEATRE TRIANON

PARTAGER
CATEGORIE UNIQUE
PLACEMENT LIBRE PLEIN TARIF 21,00 €
Vous ne pouvez souscrire à l'assurance annulation que pour 4 billets maximum.
Vous avez dépassé le montant maximum pour souscrire à l'assurance annulation.
Achetez en toute sérénité.
Assurez vous en cas d'impossibilité de vous rendre à cet événement.
Je souscris à l'assurance annulation pour mes billets, dont la prise d'effet est immédiate (débit du montant de l'assurance avec la commande de mes billets).
Voir les conditions générales de l'assurance
Nb de billets : 0
Total : 0
Souscrire à l'assurance :

INFORMATIONS

JEAN REMI CHAIZE
On n'est pas des chiens

Avec un titre pareil, on s’attend à un cortège d’écorchés vifs en mal de reconnaissance. Et bien c’est le cas, et c’est merveilleux. Campant des personnages tellement proches de la réalité, Jean-Rémi met l’accent sur la pesanteur de l’existence et ses héros sont gratinés. Il les passe à la loupe, on rit jaune, on rit noir, on grince un peu, mais qu’est-ce qu’on rit ! Vrais, touchants, extravagants, et toujours irrésistiblement drôles !
Voilà comment nous pourrions décrire les personnages créés et interprétés avec talent par Jean Rémi Chaize.Jean-Rémi nous emmène dans son univers singulier à travers une galerie de personnages hauts en couleur. Des hommes et des femmes qui se racontent, qui nous racontent qui ils sont. Débordant d'énergie ou au contraire courant après, ils ont tous en commun ce besoin vital de parler. Leurs mots reflètent leurs carences mais ils révèlent avant tout leur part d'humanité. On rit beaucoup, autant qu'on s'attache à ces figures qui, de près ou de loin, nous ressemblent.

A PROPOS DE LA SALLE

En 1913, les spectateurs du nouveau Théâtre Trianon ne tarirent pas d'éloges sur la nouvelle salle à laquelle le vocable bonbonnière s'appliquait à merveille. Dès son ouverture, le Trianon offrit au public des spectacles de comédie.
En 1924, sous la direction de M. Kléber Harpain, le Théâtre Trianon acquiert une place unique dans le théâtre de province. Soucieuse de la perfection de ses spectacles, la direction n'hésite pas à faire appel au concours des artistes de renom : Marguerite Moreno, Françoise Rosay, Madeleine Renaud, Madeleine Robinson, Maurice Escande…
En 1954, victime du goût du jour et des taxes qui pèsent lourdement sur l'exploitation des spectacles, le Trianon, seul théâtre permanent de comédie existant encore en province, éteint définitivement sa rampe. Depuis cette date, il est devenu cinéma.
En 2009 Frédéric Bouchet, déjà directeur du Théâtre des Salinières, s’intéresse au Trianon. Il décide en quelques semaines de sauver le dernier théâtre, avec le Théâtre Femina, rescapé des destructions successives. Il est aujourd’hui le plus ancien théâtre de Bordeaux, après le Grand Théâtre… 

Une salle magnifique au cœur de la ville, le parking des grands Hommes à quelques mètres seulement, le tramway au coin de la rue (Cours de l’Intendance) et la proximité de nombreux restaurants, sont les atouts évidents du Trianon, le lieu idéal pour passer une excellente soirée de divertissement. Car le Trianon, c’est la salle à taille humaine qui manquait à Bordeaux pour une programmation d’humour et de musique. A côté des humoristes, des « one man shows », ou des spectacles venus directement du festival off d’Avignon, le Trianon accueille musiciens, groupes et chanteurs de tous les horizons.
Idéalement placé dans le « triangle d’or » de Bordeaux, entre le Théâtre Femina, l’opéra, et le cinéma Français, le Théâtre Trianon est aujourd’hui un petit bijou de 250 places réparties sur 2 niveaux, avec une décoration très années 50 et des fauteuils particulièrement confortables. Les spectateurs, où qu’ils soient placés dans la salle, peuvent ainsi assister au spectacle dans des conditions absolument uniques, avec l’impression d’être sur scène, tout à côté des artistes. Un luxe !