DROIT D'ENTRÉE AU MUSÉE MAGNIN le

DROIT D'ENTRÉE AU MUSÉE MAGNIN

,

DIJON

MUSEE MAGNIN

Désolé !
Cette séance est indisponible pour le moment !

INFORMATIONS


Le billet est valable deux ans à compter de la date d'achat.

Gratuit pour les moins de 26 ans, les chômeurs, les personnes bénéficiant des minimas sociaux (RSA, ASS, minimum vieillesse), les étudiants en Histoire de l'art, les personnes handicapées et les mutilés de guerre.

Gratuit pour tous le 1er dimanche de chaque mois. 

Tarif groupe de 20 à 100 personnes: au-delà, nous consulter.

Le musée Magnin est installé dans l’hôtel de Lantin, l’un des plus beaux hôtels particuliers du XVIIe siècle de Dijon. Il doit son existence à deux collectionneurs passionnés : Jeanne et Maurice Magnin qui réunirent un remarquable ensemble de peintures, dessins et objets dont ils firent don à l’Etat en 1938. Selon leurs vœux, le musée a gardé son esprit de cabinet d’amateur et de demeure habitée. Il présente des œuvres de l’école italienne, des écoles du Nord et de l’école française, de la fin du XVIe siècle au milieu du XIXe siècle. De remarquables peintures de Sébastien Bourdon, Laurent de La Hyre et Eustache Le Sueur évoquent en particulier l’art parisien des premières décennies du XVIIe siècle. L’originalité de cette collection et son cadre raffiné en font un lieu de délectation au cœur du vieux Dijon.

Exposition : « Claude Gillot. Comédies, fables et arabesques »
Du 21 mars au 23 juin 2024

Maître d'Antoine Watteau, dessinateur et graveur des dernières années du Grand Siècle, Claude Gillot (1673-1722) doit sa réputation à la fantaisie et à l'originalité de ses œuvres, préfigurant la liberté de ton et des mœurs de la Régence (1715-1723). Parodies, scènes de sorcellerie, farces et théâtre de foire ont fait de lui un artiste de la satire, de la comédie et des arts du spectacle.

Au cœur de son travail, un riche corpus graphique montre son goût pour la Comédie-Italienne, avec ses pantomimes, ses acrobates et ses figures travesties. Costumier et décorateur pour l'Opéra à partir de 1712, Gillot fut aussi ornemaniste avec Claude III Audran (1658-1734) pour des intérieurs privés.

Cette exposition rassemble une centaine d'œuvres (peintures, dessins et estampes) permettant de retracer sa carrière. Aux prêts nombreux du musée du Louvre s'ajoutent les généreuses contributions du musée d'Art et d'Histoire de Langres, des Beaux-Arts de Paris, de la Bibliothèque nationale de France, de la Bibliothèque royale de Belgique, du musée des Beaux-Arts de Valenciennes, du Palais des Beaux-Arts de Lille, du musée Jacquemart-André à Paris, et de collectionneurs privés.

Conçue et initialement prévue du 9 novembre au 26 février 2024 au musée du Louvre, l'exposition avait dû fermer ses portes le 11 novembre dernier. C'est un grand plaisir pour le musée national Magnin de pouvoir donner une seconde vie à ce projet et d'accueillir les œuvres de cet artiste.

Exposition organisée par le musée national Magnin, Dijon, GrandPalaisRmn, Paris sur un projet original du musée du Louvre et avec son concours exceptionnel.