DOLCE VITA

mercredi 22 mai 2019, 20h30

PARIS 19

PHILHARMONIE DE PARIS

PARTAGER
Trop tard...
La séance n'est plus réservable !
Vérifiez si votre artiste repasse dans les parages en utilisant notre moteur de recherche.

INFORMATIONS

DOLCE VITA


Giacomo Puccini
Preludio sinfonico

Sergueï Rachmaninov

Rhapsodie sur un thème de Paganini (Finale)

Entracte

Ottorino Respighi

Les Fontaines de Rome
Les Pins de Rome

Orchestre national d'Île-de-France
Enrique Mazzola, direction
Alexander Gavrylyuk, piano



Les couleurs et lumières de Rome révélées par le truchement du grand orchestre symphonique.

C’est la qualité de ses mélodies et la vitalité de ses rythmes qui font l’éclat et le rayonnement de la musique italienne. Le Preludio sinfonico, composé par Giacomo Puccini en 1882 à la fin de ses études musicales, porte déjà la trace de son talent : inspiration mélodique, harmonies expressives, orchestration élégante… Comme son compatriote Tchaïkovski, Serge Rachmaninov fut un grand amoureux de l’Italie et de la musique italienne. En 1934, il compose une Rhapsodie sur un thème de Paganini, le célèbre thème du Caprice pour violon n° 24. La version originale pour violon était déjà diablement virtuose ; mais là, au piano accompagné de l’orchestre, tous les records d’acrobatie sont pulvérisés. Alexandre Gavrylyuk (vainqueur du Concours Horowitz en 1999) ne recule devant rien : cette partition fait même partie de ses chevaux de bataille. Mais la musique italienne est également capable d’évoquer et même de peindre en musique. C’est ce que réussit admirablement Ottorino Respighi en dressant le portrait de la ville de Rome avec ses Fontaines (1916) et ses Pins (1924). Une escapade dans la ville mythique ? Fermez les yeux et écoutez…