AUM GRAND ENSEMBLE & ENSEMBLE 0

samedi 27 avril 2019, 20h30

NANTES

LE LIEU UNIQUE

PARTAGER
Trop tard...
La séance n'est plus réservable !
Vérifiez si votre artiste repasse dans les parages en utilisant notre moteur de recherche.

INFORMATIONS

L’Ensemble 0 et Aum Grand Ensemble s’associent pour une soirée dédiée à deux compositeurs new-yorkais atypiques, disparus au début des années 90 : Julius Eastman, dont la pièce Femenine sera jouée pour la première fois en France, et Arthur Russell. Le percussionniste Stéphane Garin, fondateur de l’Ensemble 0, évoque ce programme.
Julius Eastman est un compositeur encore assez méconnu. Comment l’avez-vous découvert et qu’avez-vous trouvé dans son oeuvre ?
J’ai découvert Julius Eastman via le travail de Mary Jane Leach. M’intéressant de longue date à la musique américaine, j’ai croisé le travail de cette compositrice qui, par ailleurs, fait cette quête précieuse de recherche et de réhabilitation de la musique d’Eastman, compositeur mort dans l’oubli le plus total en 1990. Qu’ai-je trouvé dans son oeuvre ? Ce que j’aime dans la génération des musiciens dont je fais partie et ce qu’il a incarné de son vivant, un mélange entre l’écriture et le savoir de ses inspirations passées et les courants artistiques forts de son époque. Une musique dense, intense, frôlant la frénésie, une musique sur le fil.