ALAIN SOUCHON / MAXIME LE FORESTIER

mercredi 15 juillet 2020, 19h30

ST MALO DU BOIS

THEATRE DE VERDURE

PARTAGER
Catégorie unique
ZONE UNIQUE Normal 58,50 €
Vous ne pouvez souscrire à l'assurance annulation que pour 4 billets maximum.
Vous avez dépassé le montant maximum pour souscrire à l'assurance annulation.
Achetez en toute sérénité.
Assurez vous en cas d'impossibilité de vous rendre à cet événement.
Je souscris à l'assurance annulation pour mes billets, dont la prise d'effet est immédiate (débit du montant de l'assurance avec la commande de mes billets).
Voir les conditions générales de l'assurance
Nb de billets : 0
Total : 0
Souscrire à l'assurance :

INFORMATIONS

ALAIN SOUCHON

La dernière fois qu’il est monté sur scène c’était aux côtés de son complice Laurent Voulzy, lors d’une tournée à guichets fermés. Cela fera plus de 6 ans qu’Alain Souchon n’a pas tourné en son nom. Ceux qui l’ont vu sur scène savent qu’il s’agit de son terrain de jeu de prédilection.

 

MAXIME LE FORESTIER

« Paraître ou ne pas être ? », interrogation terriblement contemporaine mais question que, pour sa part, il avoue avoir plus ou moins résolue depuis longtemps.

Voici donc, presque six ans après Le Cadeau, une dizaine de nouveaux titres poétiques, réalistes ou ironiques – une moisson riche et limpide, avec son élégance coutumière et sa chaleur consolante.

 

Ces dix chansons apparaissent dès maintenant dans une forme très proche de celle qu’elles auront sur scène, avec seulement Manu Galvin et Arthur Le Forestier aux guitares, Sebastian Quezada aux percussions et Étienne Roumanet à la contrebasse. Pas d’arrangements orgueilleux, pas de grands gestes orchestraux. Pas trop de paraître.

 

ROSE

Il y a quelques années déjà, elle nous enchantait avec son morceau "La liste". Depuis, la chanteuse Rose a fait un sacré bout de chemin. Quatre ans après « Pink Lady », elle est de retour avec « Kérosène ». La chanteuse à la voix mélancolique viendra présenter ces nouveaux titres poignants et introspectifs. Un nouveau live poétique qu’il nous tarde de découvrir !